Saint-Etienne : un automobiliste excédé tire un coup de feu après le blocage d’un rond-point par des Gilets jaunes

La scène s’est déroulée Samedi 16 février 2019 au soir, aux alentours de 19h : un automobiliste, excédé par le blocage du rond-point de Monthieux, à Saint-Etienne, par des Gilets jaunes s’en prend à l’un d’entre eux.

« Viens voir ! N’aie pas peur… »

peut-on l’entendre crier, avant d’ajouter :

« Vous bloquez les gens… Bloquez pas ceux qui ont des gamins ! »

hurle l’individu avant de sortir une arme pointée vers le Gilet jaune. Il tire un coup de feu, les Gilets jaunes s’éloignent et l’automobiliste prend la fuite à bord de sa camionnette blanche.

Voici les réactions en direct filmées par Houcine Aini présent sur place :

Rédaction : Leandro De Carvalho.
[Images Facebook du direct filmé par Houcine Aini]
(c) LoireTv.fr - Mise à jour : 17/02/19 à 22h22
Suivez-nous !
0

Casse-Noisette : le féerique spectacle d’Eve y danse 42

Le dimanche 3 février 2019, la compagnie de l’association Eve y danse 42 égrenait dans la salle Jeanne-d’arc, à Saint-Etienne, son nouveau spectacle Casse-Noisette devant plus de 150 Ligériens venus se réchauffer devant ce ballet revisité et inspiré du conte original.

A l’origine, Casse-Noisette est un conte allemand, écrit par Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, publié en 1816 sous le nom « Casse-Noisette et le Roi des souris« . Il est joué pour la première fois en Russie le 18 décembre 1892, et il est devenu aujourd’hui un symbole musical qui relate l’immortalité de l’amour et des forces du mal.

L’objectif d’Eve y danse

L’association « Eve.Y.Danse » a été Créée en Janvier 2012. Elle est en résidence dans les locaux de l’Amicale Laïque de Tardy, 14 Rue Montferré, 42000 SAINT-ETIENNE depuis Septembre 2012.
Cette association loi 1901, a pour but de promouvoir la danse néo-classique moderne et jazz, le développement du corps (expression corporelle assouplissements…) et de participer à la vie culturelle locale (Saint-Etienne, Saint-Chamond), départementale, voire régionale.

« L’objectif d’Eve y danse, c’est d’un côté une association avec des cours qui sont donnés en résidence à l’Amicale Laïque de Tardy, et parallèlement, nous montons des spectacles avec les élèves que l’on dit avancé.e.s et celles (et ceux) bien sûr qui le désirent et on monte des spectacles dans le cadre d’une petite compagnie. »

nous confie Marinette Casalin, la présidente de l’association.

Marinette Casalin, en train de coacher ses élèves lors des répétitions avant la première représentation du spectacle.

Habitué à la scène depuis ses quatre ans et demi, notamment à la salle Jeanne-d’arc, c’est avec beaucoup d’émotion que la présidente de l’association débute cette nouvelle aventure.

« Casse-Noisette, c’est un lointain souvenir (…) et je trouve l’image du rêve très importante dans notre société actuelle. »

Une salle mythique à Saint-Etienne

La salle Jeanne d’arc a été fondée en 1944, et appartenait à la paroisse Notre-Dame. Elle a depuis une dizaine d’années  été rachetée par la mairie de Saint-Etienne, nous raconte Achour Bessaa, le directeur technique de la salle Jeanne-d’arc depuis 1990.

Pour Achour Bessaa, la salle Jeanne-d’arc est comme « l’Olympia » de Saint-Etienne. De nombreux artistes s’y sont produits, notamment parmi les premiers : Léo Ferré, Muriel Robin, et pléthore de chanteurs et humoristes de renom.

Un spectacle féerique de qualité

Nathalie Pereira, la vice-présidente de l’association Eve y danse 42, évoque « une grande famille » lorsqu’on l’interroge sur la troupe qu’elle prend plaisir à co-diriger avec Marinette Casalin.  Cette compagnie d’amateurs, qui compte 15 à 18 danseurs et 6 comédiens, dont la plus jeune a 7 ans et demi, met du cœur à l’ouvrage, avec passion et discipline, tels de vrais professionnels.  Les répétitions sont rigoureuses, chronométrées, les élèves concentrés et appliqués. Le niveau est à la hauteur d’un spectacle de qualité, confirme avec beaucoup de fierté le parrain de l’association, Charles Dallara.

« Cela demande beaucoup d’organisation et beaucoup d’heures de travail »

nous révèle Nathalie Pereira.

« Ce qu’on aimerait, c’est pouvoir éventuellement jouer ce spectacle pour des CE (comités d’entreprise), notamment au niveau des arbres de Noël. C’est un spectacle féerique qui pourrait plaire à beaucoup d’enfants. »

Et Nathalie d’ajouter :

« Nous aimerions aussi le proposer aux associations pour des galas annuels, ou encore toucher les municipalités et pourquoi pas un jour faire partie d’un festival comme le festival Festi’Mômes à Saint-Étienne ! »

Loiretv.fr, fièrement partenaire, a également assisté au spectacle et nous ne pouvons que souligner la beauté et le dynamisme de cette version moderne et poétique qui plaira tant aux petits comme aux plus grands qui ont gardé leur âme d’enfant ! A voir absolument !

Dans les coulisses du spectacle

Nous avons assisté aux répétitions ainsi qu’à la première représentation de Casse-Noisette, voici le reportage que nous avons consacré à l’association Eve y danse 42 :

Pour assister à une prochaine représentation ou pour toute information, contactez Nathalie Pereira

Page Facebook de l’association : Eve y danse 42.

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction et images : Leandro De Carvalho.
(c) LoireTv.fr - Mise à jour : 11/02/19 à 12h13
Suivez-nous !
0

Mobilisation à Saint-Etienne pour les droits et la dignité des personnes en situation d’handicap

Ce dimanche 10 février 2019 à Saint-Etienne, malgré le froid, la pluie et le vent, une centaine de personnes ont défilé pour défendre les droits des personnes en situation d’handicap. Nous les avons suivis en direct, voici leurs témoignages.

[EN DIRECT] 14h11 – Marche à Saint-Étienne pour les droits et la dignité des invalides.
[EN DIRECT] 14h36 – À 8min04, deux jeunes ont interrompu la marche pour « prier » pour les manifestants en situation d’handicap.

Témoignage à 9min03 de Lucas Sovignet qui leur répond :

« Le problème, c’est qu’on crée des situations d’handicap. Si on pensait à l’environnement des personnes en situation d’handicap, il n’y aurait plus d’handicap. (...) Ce qu’il faut c’est de l’empathie, ce n’est pas de la charité. »

https://www.facebook.com/loiretv.fr/videos/1000684216795783/?modal=admin_todo_tour

[EN DIRECT] 14h48 – Le coup de gueule d’une mère de famille à 1min06 :
« Contre la double commission qu’on nous a imposée. Aujourd’hui, quand vous avez un refus de la commission alors que votre enfant est né handicapé, que vous vous battez, on vous impose une nouvelle commission. Cela veut dire qu’on vous refuse l’accès au tribunal, c’est inacceptable et contraire au droit européen. « 

https://www.facebook.com/loiretv.fr/videos/570376890102845/?modal=admin_todo_tour

[EN DIRECT] 14h55 – « Tout le monde a le droit au travail. Le handicap n’est pas un quota. (…) On est dans la rue pour aider les personnes handicapées. Arrêtons le marché du handicap. Tout est trop cher ! (…) Le handicap n’est pas une option. »
[EN DIRECT] 15h11 – Les manifestants chantent :
« On est là, on est là, même si vous ne voulez pas, nous on est là. Pour les Gilets jaunes tombés, pour les Gilets jaunes blessés et pour les handicapés, nous on est là. »

https://www.facebook.com/loiretv.fr/videos/260250648243115/?modal=admin_todo_tour

[EN DIRECT] 15h35 – Cette manifestante a un message pour Gaël Perdriau concernant les droits et la dignité des invalides.

« Nous sommes venus vous voir. Aucune nouvelle, rien n’est fait. »

En effet, d’après plusieurs témoignages recueillis sur place, les manifestants seraient toujours dans l’attente de réponses et déplorent l’absence de celles-ci face à l’urgence, selon eux, de réagir rapidement et de trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les personnes en situation d’handicap. Ils exigent notamment la gratuité des transports en commun pour les invalides à Saint-Etienne, comme c’est le cas dans certaines villes de France.

[EN DIRECT] 15h55 [Témoignage] Carlos de Oliveira a souhaité prendre la parole. Et il a, lui aussi, tenu à laisser un message à Gaël Perdriau :

 

« Le maire de Saint-Étienne ne fait rien »

dit-il. 

Liens utiles, sources, en savoir plus :

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction et images : Leandro De Carvalho.
(c) LoireTv.fr - Mise à jour : 11/02/19 à 06h58

 

Suivez-nous !
0

Acte XIII des Gilets jaunes à Saint-Etienne : le résumé de la journée

Ce samedi 9 février 2019, l’acte 13 des Gilets jaunes à Saint-Etienne aurait réuni 300 personnes selon le Progrès et 500 personnes selon France Bleu, tandis que le Gueuloir (journal étudiant indépendant) évoque près de 1000 manifestants. Chiffre que confirment nos images.

La journée en images [EN DIRECT]

[EN DIRECT] 14h01 – Acte XIII des Gilets jaunes à Saint-Etienne. Place du Peuple.
[EN DIRECT] 14h09 – Place du Peuple, Saint-Etienne. Une manifestante exprime son point de vue.

« La Justice un peu. Nous on nous a bien pétés, et à la retraite : 1000€. Qu’est-ce qu’on fait avec 1000€ ? Et madame Brigitte qui se fait coiffer pour 1000€ ! »

[EN DIRECT] 14h26 – Place du Peuple direction la Bourse du travail à Saint-Etienne.
[EN DIRECT] 14h33 – Cours Victor Hugo à Saint-Etienne, devant la Bourse du travail.
[EN DIRECT] 14h59 – Place Jean Moulin à Saint-Etienne. Les Gilets jaunes chantent la marseillaise.
[EN DIRECT] 15h41 – Boulevard Jules Janin à Saint-Étienne. Acte XIII des Gilets jaunes.
[EN DIRECT] 16h03 – Place Jean-Jaurès à Saint-Etienne. Coup de gueule d’un père de famille après le jet d’un projectile sur les forces de l’ordre à 1min56.

« Jeter des cailloux, ça ne sert à rien ! (…) Venez voir ce que cela fait de se prendre un coup de flashball : 1 semaine d’arrêt ! Passez devant, les gars ! »

A 6min20, un Gilet jaune lit un poème aux forces de l’ordre.

« Faites un pas de côté, laissez-nous passer. (…)
La première violence vient de la finance.
Nous le savons, vous le savez aussi. »

[EN DIRECT] 16h13 – Un Gilet jaune envoie un poème sous forme d’un avion en papier à 2min41 vers les forces l’ordre.

« Regardez ! Rien ne peut arrêter un poème, rien ne peut arrêter une poésie ! »

affirme un autre Gilet jaune.

17h18 – Cours Gambetta

En fin de journée, des affrontements ont eu lieu entre Gilets jaunes et forces de l’ordre. Le Progrès, France Bleu, selon la préfecture, annoncent huit policiers légèrement blessés et onze interpellations en bilan de cette journée.

D’après Libération, à l’heure actuelle, dans la France entière :

Le ministère de l’Intérieur a chiffré à 1000 le nombre de blessés chez les forces de l’ordre depuis le 17 novembre (contre 1700 chez les manifestants), mais n’opère pas de distinguo entre les blessés «graves» ou «légers».

Liens utiles, sources, en savoir plus :

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction : Leandro De Carvalho. Photos : LDC.
(c) Loiretv.fr - Mise à jour : 10/02/19 à 13h18
Suivez-nous !
0

TEDxLaMétareSalon chez Art’Home 42 : Art, Créativité et succès au rendez-vous !

L’Art et la Créativité à l’honneur !

Le samedi 26 janvier 2019, l’association Art’Home 42 pour son 4ème événement a accueilli dans leur demeure atypique et originale le TEDxLaMétareSalon. L’organisatrice des vidéo-conférences dans son salon à la Métare, détentrice de la licence TEDxLaMétareSalon, Lili Robert, a ainsi pu recevoir près de 100 personnes, toutes venues assister à ce 5ème événement TEDx.

« TED, ce sont des conférences qui utilisent des présentations de moins de 20 minutes chacune. Des présentations qui sont filmées et mises sur internet gratuitement pour le partage d’idées. (…) Ils proposent d’organiser des événements indépendants sous le sigle de TEDx et c’est ce qu’on va avoir ce soir. »

nous explique l’organisatrice.

Exceptionnellement, la stéphanoise passionnée d’humanité a proposé au public présent de découvrir trois artistes locaux en même temps que trois vidéo-conférences : Pascal Buclon, artiste-peintre-sculpteur, Miray Kriss, Beatmaker, producteur de musique et DJ, et Leandro De Carvalho, auteur et créateur de vidéos.

Pour leur première scène, les artistes ont exposé leur point de vue, leurs parcours et leurs expériences en rapport à l’Art et la Créativité, thèmes principaux de la soirée.

Pascal Buclon a relaté lors de cette soirée son parcours en tant qu’artiste et répondu à la question « sommes-nous nés artiste ? » :

Miray Kriss a partagé son amour de la musique et quelques secrets de fabrication :

Leandro De Carvalho a, quant à lui, présenté une réflexion sur l’art et la créativité de manière originale :

L’artiste est d’ailleurs en préparation d’une web-série qui s’intitulera « Les voix de Léo » à découvrir prochainement sur sa chaîne Youtube.

Des idées qui inspirent le monde !

Les conférences TED sont mondialement connues et font intervenir régulièrement des acteurs, des leaders inspirants qui partagent avec le public leur cheminement vers plus d’humanité, de paix ou encore de réussite !

Instaurées par la fondation the Sapling foundation en 1984 grâce à Richard Saul Wurman et Harry Marks, elles ont pour slogan : « Ideas worth spreading« . L’objectif de l’organisation américaine est donc de partager avec le monde des : « idées qui valent la peine d’être diffusées ».

« Il faut savoir qu’à Roanne, Lyon, Clermont-Ferrand, il existe des TEDx de la ville. Donc mon espoir à moi c’est d’arriver à organiser le premier TEDx à Saint-Etienne. »

nous a confié Lili.

Un véritable succès !

De nombreux Ligériens, personnalités locales et élus ont également répondu présent : Siham Labich, Charles Dallara, Nathalie Pereira, Alexandra Custodio, Fatima Ghoulam, Sylvie Jourget, Philippe Thomas, Hinda Tissa, Sylvain Rolhion, Dominique Fertier, Sheraf, Jeza, Christian Maas, Andréa Palusci, pour n’en citer que quelques uns.

D’un petit salon à la demeure d’Art’Home 42, on peut dire que les conférences inspirantes proposées par la Ligérienne gagnent du terrain à Saint-Etienne. Habitués à mettre en lumière les artistes, Nathalie et Antonio Fernandes (Art’Home 42), ainsi que Lili, ont reçu près de 100 personnes le samedi 26 janvier : c’est un véritable succès pour TEDxLaMétareSalon ainsi que pour l’association stéphanoise qui offre régulièrement aux Ligériens des événements riches et variés dans un cadre très chaleureux ! Souhaitons désormais que Lili Robert puisse développer davantage ses événements afin que Saint-Etienne organise à son tour, à l’instar de grandes villes, le premier TED d’une longue série !

Pour cela, restez connectés et participez en nombre aux futurs événements que vous proposera la détentrice de la licence TEDxLaMétareSalon !

Regardez le reportage vidéo de la soirée :

Liens utiles, sources, en savoir plus :

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction : Leandro De Carvalho.
Photo principale : Ilanah Fernandes (de gauche à droite : Lili Robert, Miray Kriss, Antonio Fernandes, Leandro De Carvalho, Nathalie Fernandes). 
Images : LDC.
(c) LoireTv.fr - Mise à jour : 07/02/19 à 17h28
Suivez-nous !
0

Journée de grève générale à Saint-Etienne

« L’urgence sociale, c’est maintenant ! »

Ce mardi 5 février 2019, c’est le message principal qu’on a pu lire en tête du cortège de la CGT (Confédération générale du travail).

A Saint-Etienne, plus de 600 personnes (d’après le Progrès), 1700 personnes d’après la police stéphanoise (source : France Bleu), plus de 2000 personnes (d’après le journal étudiant indépendant Le Gueuloir) et entre 4500 et 5000 personnes d’après la responsable de la CGT, ont répondu présent à l’appel lancé par la CGT, FO, la FSU et la CFDT. Des gilets jaunes se sont également rassemblés auprès des syndicats contre la hausse du pouvoir d’achat et pour plus de justice fiscale.

D’après le Gueuloir :

« Dès tôt le matin plusieurs blocus ont été montés devant des lycées stéphanois, le centre des finances (dans le quartier de Chateaucreux) a lui été visé par une action des GJ…
Enfin à 10h30 les cortèges étudiants, les GJ et les syndicats ce sont rejoint comme prévu place de l’Hotel de Ville. Après quelques prises de parole un cortège de plus de 2000 personnes (selon nos estimations) part en direction des locaux du MEDEF (près du Stade Geoffroy Guichard) affin d’adresser un message fort au grand patronat, aux puissants, aux voleurs !

La manifestation se déroule dans son ensemble calmement : quelques jets et batailles de boules de neiges, des chants, des discussions… Arrivé devant le MEDEF un sentiment d’interrogation envahi la foule :  » on fait quoi? « . Le tout devant un dispositif de police toujours présent pour protéger le capital ! C’est alors que diverses personnes prennent l’initiative de coller et de sticker l’entrée du MEDEF, de ramener des détritus devant puis d’autres tentent de briser la porte vitrée affin de pénétrer et d’occuper les locaux ! L’effectif de police se déploie immédiatement, prêt à intervenir, les syndicats décident de se retirer, un petit groupe de GJ se dirige en direction de Verney-carron, puis les manifestants se dispersent…fin de la manifestation.

Plus tard lors d’un rassemblement place Chavanelle une centaine de personnes prennent l’initiative de pénétrer et de bloquer C2 affin d’avoir un impact économique mais la police et la sécurité son alertées, l’action ne mène pas à grand chose…

PS : Des réflexions sur cette mobilisation sont à venir prochainement… »

La journée en images

[EN DIRECT] par Said Aiche –  Durée : 1h35 

Rassemblement des syndicats et Gilets jaunes devant l’Hôtel-de-Ville à Saint-Etienne :

Cortège étudiant et lycéen en provenance du campus Tréfilerie

Devant les locaux du MEDEF

Abonnez-vous pour suivre l’actualité !

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Liens utiles, sources, en savoir plus :

Rédaction : Leandro De Carvalho. Photos : Facebook Michel Coupat / Le Gueuloir / Carlos de Oliveira.
(c) LoireTv.fr - Mise à jour : 06/02/19 à 00h32
Suivez-nous !
0

Comment être heureux en 7 étapes seulement !

Être heureux en 7 étapes, c’est simple !

1 ère étape : Décidez !

Évident ! Diriez-vous… oui, c’est tellement évident que beaucoup ignorent cette étape fondamentale. Le cerveau est une sorte d’assistant de direction, et vous êtes, en quelques sorte, la direction.

Dictez à votre cerveau, de façon précise, ce que vous voulez, par exemple :

« Je décide d’aller bien, je décide d’être heureux. »

Répétez ce type de phrases tous les matins et tous les soirs avant de dormir.

2ème étape : Surveillez vos pensées !

Focalisez sur les aspects positifs de sa vie ! Si vous passez vos journées à penser à des choses négatives, vous ne pourrez pas vous sentir bien. Prenez un carnet dans lequel vous écrirez tous les soirs trois événements positifs de votre journée, aussi anodins soient-ils. Relisez-les tous les matins au réveil.

3ème étape : Souriez !

Oui, sourire est très important pour le bien-être. Lorsque nous sourions, le cerveau libère de la sérotonine, qui est l’hormone du bonheur ! Souriez le matin au réveil, en ressentant de la gratitude pour tous ce que vous avez. Souriez à des inconnus, au travail, à la maison… bref, le sourire est à consommer sans modération !

4ème étape : Aidez les autres !

Rendez service, sans rien attendre en retour. Les remerciements, les sourires et toutes les énergies bienveillantes que vous recevrez vous feront ressentir un bien-être total !

5ème étape : Entourez-vous de personnes positives !

Il est nécessaire pour votre bien-être de vous entourer de personnes qui vous tirent vers le haut. Éloignez-vous des personnes toxiques qui ne voient que des problèmes partout ou qui vous rabaissent. L’entourage est également un facteur important au bien-être personnel. Ne vous privez pas du bonheur de côtoyer des personnes exceptionnelles ! Elles sauront mettre en valeur vos qualités et vous inspireront à être la meilleure version de vous-même !

6ème étape : Osez !

Testez de nouvelles aventures ! Vous devez oser sortir de votre zone de confort !

« Connais toi toi-même »

disait Socrate.

Pour cela, il vous faut découvrir de nouvelles activités, afin de savoir si c’est fait pour vous ou pas. Rencontrez de nouvelles personnes, au moins une par semaine ! Les rencontres peuvent changer votre vie !

7ème étape : Soyez disciplinés !

Appliquez ces 6 points, tous les jours pendant au moins 21 jours. Pourquoi 21 jours ? C’est le temps qu’il faut au cerveau pour instaurer une nouvelle habitude, tout simplement !

Donc, allez-y ! Prenez, dès à présent, l’habitude d’être HEUREUX !!!

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction : Hinda Tissa.
(c) LoireTv.fr - Mise à jour : 05/02/19 à 19h33
Suivez-nous !
0

Acte XII des Gilets jaunes : le résumé de la journée à Saint-Etienne

Ce samedi 2 février 2019, pour le 12ème acte des Gilets jaunes, ils étaient près de 400 selon les sources de France Bleu et entre 500 et 1000 selon le journal indépendant étudiant « Le Gueuloir » à s’être rassemblés à Saint-Etienne.

Le résumé de la journée en images

[EN DIRECT] 14h23, début du rassemblement, place du Peuple à Saint-Etienne :

[EN DIRECT] 14h32 – Place du Peuple :

14h44 – Direction Monthieu

15h31 – Rond-point de Monthieu

15h57 – Devant le Géant-Monthieu

« C’est sans aucun doute l’une des premières fois à Saint Étienne qu’une manif de gilets jaunes s’achève sans qu’il y ait affrontement avec la police, sans interpellation et sans usage, ni de lacrymogènes, ni de LBD. »

relève France Bleu.

Liens utiles, sources, en savoir plus :

Abonnez-vous pour suivre l’actualité !

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction et crédit image : Leandro De Carvalho.
(c) Loiretv.fr - Mise à jour : 04/02/19 à 12h54

 

 

Suivez-nous !
0

Le coup de gueule d’un commerçant victime d’homophobie à Saint-Etienne

Des propos homophobes et des menaces devant son commerce

A 3h40, ce dimanche matin, Haim Latrèche (« Mam’s » pour ceux qui le connaissent), le gérant du Before 4 Bar,  situé au 44 rue de la Résistance à Saint-Etienne, a posté sur Facebook un coup de gueule :

« En colère ce soir. Insultes et propos homophobes devant le bar par un mec qui cherchait de la « meuf » comme il le disait si bien. Je téléphone au 17 à 1h07, le mec a menacé d’écraser les pédés. Après 4 appels, la police est intervenue à 2h18.

Bilan : lui veut porter plainte car il dit qu’on l’a insulté et craché dessus. Moi, je dois me déplacer au 99 (cours Fauriel, commissariat de police) pour porter plainte. Lui, on lui a juste demandé son identité et de circuler. J’ai juste le sentiment qu’on recule. Merci aux clients qui étaient là pour leur soutien. Ps : désolé pour les fautes, merci. »

La police serait intervenue après 1h15 et 5 appels, selon le gérant !

L’homme est revenu aujourd’hui devant son commerce, et malgré l’appel du commerçant, la police ne s’est pas déplacée. Le maire a décidé d’intervenir.

Aujourd’hui, à 19h07, Mam’s a partagé une vidéo dans laquelle il s’exprime à nouveau et s’indigne de la réponse d’un policier :

 

« Ce monsieur est revenu. (…) Juste un peu dégoûté (…) par les forces de l’ordre. Là, le flic me dit : si on arrive à venir, on arrivera. (…) Donc monsieur peut rester là impunément pendant 5 heures à m’emmerder, à m’insulter, cela ne dérange personne. Bah bravo. »

dit-il dans son message vidéo.

Gaël Perdriau, le maire de Saint-Etienne, a réagi une heure après à la vidéo du commerçant, voici sa réponse :

« C’est la police nationale qui intervient en ce cas. 17. »

« Les routes sont dégagées. C’est scandaleux. J’interviens. Merci de me communiquer en privé l’immatriculation (de la voiture). »

a demandé le maire au commerçant qui a enregistré avec son portable l’immatriculation de la voiture de l’homme qui l’avait menacé et insulté plus tôt.

Ce lundi 4 février, Mam’s a déposé plainte.

Abonnez-vous pour suivre l’actualité !

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Rédaction : Leandro De Carvalho
(c) Loiretv.fr - Mise à jour : 04/02/2019 à 13h10
Suivez-nous !
0

Des Ligériens témoignent des violences policières à Saint-Etienne

Libérer la parole des victimes

Loiretv.fr était en direct de la conférence de presse au Sam 7 Coffee Show avec France 3, des Gilets jaunes, des témoins, un représentant des Street Medics 42, et un juriste.

Des Gilets jaunes stéphanois ont tenu à organiser une conférence de presse afin que des victimes de violences policières aient pu s’exprimer tour à tour. France 3 et Loiretv.fr ont répondu présent (voir notre direct d’une heure et 13 min ci-dessous). Conférence qui a eu lieu au Sam 7 Coffee Show, 8 rue de la Résistance à Saint-Etienne. Et c’est Fabrice Devésa qui a prit la parole en premier :

« Les discours du gouvernement qui, pendant des semaines et des mois, ont tenté de détruire simplement une colère populaire, une colère du peuple. On peut trouver que ce n’est pas normal. »

commence Fabrice Devésa, du média Sainté Debout. Il enchérit :

« La pire des violences vient du gouvernement. Ce sont les injustices. »

A 9min38, un père de famille prend la parole, David Lagrelle.

Le coup de gueule d’un père de famille agrémenté du Ministère de l’Intérieur

Ce papa de 3 enfants, Gilet jaune, possédant un agrément du Ministère de l’Intérieur, était présent à de nombreuses manifestations. Il était également là le samedi 22 décembre, lorsque ses enfants se sont retrouvés coincés dans la grande roue pendant que la fumée des gaz lacrymogènes envahissait l’espace.

Il évoque notamment un épisode devant Centre-Deux à Saint-Etienne où des « casseurs » auraient pu, selon lui, être rapidement maîtrisés par les forces de l’ordre.

« Quand il y a eu les débordements à Centre-Deux (…), j’ai voulu voir de mes propres yeux ce qui allait se passer. Ils (les « casseurs ») étaient cagoulés, des écharpes (…) Il y avait tout ce qu’il fallait pour les prendre sur le fait. Le problème : on a laissé faire ça pendant 25 min ! (…) On laisse les casseurs faire. »

Il a voulu filmer la scène et un CRS est intervenu :

« J’ai été mis en joute par un CRS (…), je n’avais rien, juste mon téléphone. (…) Je me suis mis à genoux et je lui ai dit : si tu veux tirer, tire ! »

Si cette fois-là, il échappe à un tir de flash-ball, le 29 décembre, David n’y a pas échappé.

Le 22 décembre, David passait un moment en famille, comme la plupart des stéphanois présents sur le marché de Noël.

« Je n’aurais pas emmené mes enfants si j’avais su qu’ils allaient gazer les enfants. (…) Aujourd’hui, ils ont un traumatisme. (…) Ce que je reproche : pourquoi on n’a pas fait évacuer tous les enfants qu’il y avait ? (…) Personne n’a été prévenu. Si jamais j’avais été prévenu, jamais j’aurais mis mes enfants en danger . »

Il ajoute :

« Aller gazer des enfants… La dernière fois, c’est Hitler qui a fait ça ! »

Il a porté plainte, et aujourd’hui il souhaite un dialogue avec les forces de l’ordre et ceux qu’il juge responsables de ces violences.

Mme Paci, témoigne également :

« On discrédite le mouvement par le biais de ces « casseurs » Je suis un peu choquée par rapport à ça. »

Une cagnotte en lien avec les Street Medics 42 pour l’association Soutien Gilets jaunes 42 a été créée pour soutenir les blessés.

Voir l’intégralité des témoignages :

[EN DIRECT] la conférence de presse en intégralité [Durée : 1h13]

Abonnez-vous pour suivre l’actualité !

Soyez assuré.e.s que nous mettons tout en oeuvre pour protéger vos données personnelles. Lire notre Politique de confidentialité.

Liens utiles, sources, en savoir plus :

Rédaction : Leandro De Carvalho.
(c) Loiretv.fr - Mise à jour : 04/02/19 à 10h54
Suivez-nous !
0

L'actualité par les Ligériens pour les Ligériens !